Le choix des graines de cannabis repose sur différents critères comme le niveau de THC, le délai de floraison. Aussi, vous pouvez opter pour des variétés indoor, pour les graines favorables à l’autoproduction. Il existe également des variétés de cannabis qui poussent très bien dans un environnement hostile : zones humides et froides.

 

Les graines de cannabis indoor:

Pour une culture sous lampe, il vaut mieux opter pour les hybrides à dominance indica. En effet, les plants poussent généreusement et de manière compacte. En revanche, il faut éviter les variétés de cannabis sativa car ce type de plante se développe très rapidement et la chambre de culture risque d’être encombrée. Sinon, les hybrides de cannabis sont particulièrement adaptés à une culture intérieure. Ces plantes sont vigoureuses et se développent sous une lumière artificielle. A titre de référence, la hauteur maximale des plants de cannabis indoor ne doit pas excéder de 50 à 80 cm.

 

Les graines favorables à l’autoproduction:

Si vous préférez l’autoproduction, les graines de cannabis de type Sativa, Indica ou Ruderalis sont parfaitement indiquées. Ainsi, le Sativa présente une croissance vigoureuse tandis que celle du Cannabis Indica est plus lente mais la floraison est rapide. Autrement, si vous optez pour des variétés de cannabis hybrides, vous pouvez démarrer une culture sous lampe assez rapidement. Les plants sont caractérisés par une grande vigueur. Par ailleurs, le cannabis Ruderalis se distingue pour ses propriétés auto florissantes. Ce type de plante s’adapte aux conditions les plus hostiles. Néanmoins, les plants sont de petite taille et leur taux de THC est très bas.

 

Les graines de cannabis les plus vigoureuses:

 

Parmi les variétés de cannabis, vous pouvez choisir des graines qui n’ont aucun mal à pousser dans un environnement hostile. Vous pouvez donc démarrer une culture dans une zone humide ou froide. Toutefois, il faut choisir notamment les graines auto florissantes comme le Ruderalis. A noter que ce type de plante pousse surtout à l’extérieur, sur votre balcon ou la terrasse. Elles se développent discrètement et s’adaptent à l’environnement plutôt hostile, à la lumière des lampadaires. Leur culture est généralement réalisée au mois de mai tandis que la récolte se passe durant l’été. Le point faible des variétés auto florissantes réside dans leurs effets psychoactifs.